Le blog de Philippe Liria

Auteur, formateur, consultant et éditeur de français langue étrangère (FLE)

Ecoles Officielles de Langues… Une vidéo pour qu’elles ne meurent pas !

Posted by Philippe Liria sur 05/01/2013

Vidéo pour la défense de l'enseignement public des langues vivantes

Vidéo pour la défense de l’enseignement public des langues vivantes

L’éducation devrait être une priorité et, dans un monde de plus en plus global, la question de la place de l’enseignement des langues ne devrait même pas se poser. C’est une évidence. En Espagne, les Escuelas Oficiales de Idiomas (Écoles officielles de langues, EOI) sont à ce titre une petite merveille pour qu’apprendre une langue ne soit pas simplement une matière qu’on suit au collège ou au lycée ou un privilège réservé à quelques-uns arrivés à l’âge adulte.
Pourtant, dans ce pays plongé dans un marasme économique dont on ne voit pas la fin, l’enseignement, et bien entendu celui des langues n’est pas une exception, est victime de coupures budgétaires honteuses dont les conséquences sur la société sont particulièrement néfastes. Puisque le domaine que je connais un peu plus que les autres est celui des langues, je vais m’en tenir à dénoncer la menace qui pèse sur les EOI mais nous pourrions faire la même chose dans toutes les matières et tous les domaines de l’enseignement.
Pour ceux qui ne connaitraient pas ce réseau d’écoles publiques, je dois dire qu’il est certainement unique au monde et permet à un coût très modique (environ 200 euros pour 130 heures annuelles) d’apprendre une LV. Il s’agit d’un modèle ouvert aux grands adolescents et surtout aux adultes. La qualité d’enseignement y est excellente, ce qui compense l’énorme déficit du secondaire – non pas à cause des enseignants mais bien du manque d’une politique cohérente qui permettrait d’apprendre réellement une langue au collège.
Les EOI sont donc la voie choisie par une grande partie des citoyens qui ne peuvent pas s’offrir des cours privés mais qui sont soucieux d’apprendre une LV ou d’en approfondir les compétences. Bref, un système centenaire – puisque la première EOI remonte à 1911 -, unique et surtout efficace pour apprendre une LV et apprendre à s’en servir. J’ai toujours été impressionné du niveau d’interaction d’amis ayant appris le français en EOI sans pour autant avoir été dans un pays francophone.
Malgré le succès de ces écoles, la qualité indéniable des cours qu’elles proposent, l’excellente formation des professeurs qui y travaillent, sans oublier la réelle motivation des apprenants, elles sont menacées par les politiques irresponsables de nos gouvernants. On investit dans des aéroports géants sans avion, des gares de luxe et des voies ferrées pour TGV fantômes ; on part à la rescousse des banques et on offre des parachutes dorés aux conseillers et banquiers qui ont su si bien couler la boite qu’ils dirigeaient ! Une escroquerie !Des sous, on en trouve mais ils ne sont ni pour la recherche ni pour l’éducation. Les écoles publiques pâtissent ainsi les conséquences de ces irresponsables qui peuvent chanter en choeur avec Souchon, la boîte a coulé / mais pouce / on va se la couler douce / la pillule on va se la dorer / j’ai le parachute, chut, doré.
Et parmi les premières à être vouées à l’autel des sacrifices, les EOI. À grands coups de ciseaux, on coupe les langues. Quelle contradiction alors que l’on sait que les langues sont indispensables sur un CV. Certains me diront que ce n’est pas vrai, qu’on ne ferme pas d’écoles. Peut-être (et encore je n’en suis pas si sûr) mais qu’on ne me dise pas que cela ne revient pas à une mise à mort si on supprime des postes, si on ne remplace pas les places vacantes, si on refuse des élèves pour éviter de créer de nouveaux postes, si on demande aux enseignants d’être aussi employés administratifs au détriment, bien sûr, du temps consacré à la préparation des cours ou à leur formation ou si on leur demande de partir enseigner en collège aujourd’hui une LV, demain des maths et après-demain l’EPS… Un scandale ! Peu surprenant par les temps qui courent où on a l’impression que le pays avance à reculons à pas de géant.
Bien sûr me dira-t-on aussi, il reste toujours la possibilité d’apprendre une LV dans une des nombreuses academias – écoles de langues privées – ou dans un établissement officiel des réseaux dont disposent certains pays (Alliances françaises, Instituts français, Istituto Dante, Goethe Institut, Bristish Council, École Confucius…). C’est exact et les cours, notamment ceux de ces réseaux, sont excellents mais les EOI ont une fonction sociale : grâce à faible coût, elles permettent aux plus modestes d’avoir accès à une formation de qualité en langue et d’obtenir une certification officielle. Ce qui n’est pas rien dans un pays avec 25% de chômage !
C’est pour protester contre cette mise en mort que les professeurs des EOI se mobilisent. L’autre jour, j’ai reçu le lien de la vidéo qu’ont réalisée les élèves des EOI de San Fernando et de Cadix, dans le sud de l’Andalousie. Une belle façon de rappeler que les EOI ne doivent pas mourir, qu’elles sont un service public nécessaire pour une formation citoyenne ouverte sur le monde d’aujourd’hui qui ne peut vivre sans la connaissance de plusieurs langues vivantes.

Pour en savoir plus sur les Escuelas Oficiales de Idiomas.
Article Wikipédia (en espagnol, il n’y en a pas en français et le texte en anglais est très pauvre).
Site officiel des Escuelas oficiales de Idiomas.
Pour visionner la vidéo des Escuelas Oficiales de Idiomas de San Fernando et Cadix.
Texte de la pétition pour l’enseignement public des langues (en espagnol)

Sur la situation du français en Espagne :
Espagne : le français est victime des coups de ciseaux et de la LOMCE ! (article que j’ai publié sur mon blog en octobre dernier)

Et pour ceux qui ne connaissent pas la chanson d’Alain Souchon :
Les paroles.
Le clip officiel.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :