Le blog de Philippe Liria

Auteur, formateur, consultant et éditeur de français langue étrangère (FLE)

En Catalogne, les professeurs de français fêtaient les 30 ans de leur association sur des airs de francophonie, en français, en catalan et en italien.

Posted by Philippe Liria sur 12/10/2013

30 ans d'APFCHier soir (11/10/13), l’Association des professeurs de français de Catalogne (APFC), qui compte un peu plus de 150 membres, fêtait ses 30 ans à l’Institut français de Barcelone. Et pour cette célébration, sur scène, un extraordinaire Miquel Pujadó nous a fait faire une superbe promenade dans Le jardin extraordinaire de la chanson française, un merveilleux spectacle où l’auteur-compositeur-interprète catalan présente une vingtaine de chansons qu’il ponctue d’anecdotes.Miquel Pujadó

Pujadó n’est pas simplement un interprète, il est certainement l’auteur des meilleures adaptations en catalan des textes de Brassens, Ferré ou encore Renaud pour ne citer qu’eux. Son dernier album, Llum i ombra (Columna Música, 2013), est justement consacré au chanteur sétois.
Et en plus, surprise de la soirée, Miquel Pujadó est venu accompagné d’Alessio Lega qu’il a fait monté sur scène pour nous interpréter I vecchi amanti, une superbe adaptation en italien de l’inoubliable chanson de Brel. Et pour moi, une découverte. Alessio Lega, Milanais d’adoption (il est de Lecce), est un de ces chanteurs engagés comme on n’en trouve plus et qui, en plus de ses propres textes, a su adapter en italien avec un énorme talent les plus grands interprètes de la chanson française. C’est en écoutant ces chansons, de « trois monstres sacrés plus deux légendes vivantes », écrivait Lega en 2006, que je me suis réveillé ce matin, tout en feuilletant le superbe livret (les illustrations, vraiment très belles, sont de Lorenzo Sartori) qui accompagne le CD Sotto il pavé la spiaggia (Nota, 2006), qu’il m’a si gentiment offert. J’espère que nous aurons l’occasion de nous revoir sur les routes du FLE en Italie, rien que pour le plaisir d’écouter Sul palco (Sur la scène de Léo Ferré) ou La medaglia (La médaille de Renaud) pour n’en citer que deux.
Alessio Lega
Merci à l’APFC pour ce merveilleux moment de la Francophonie, telle qu’on aimerait la voir plus souvent, où elle est expression en français mais aussi dans la langue de celles et ceux qui se retrouvent autour d’elle dans une façon d’interpréter la vie et le monde.

Si vous êtes professeur de français en Catalogne, n’hésitez pas prendre contact avec l’APFC:
site : http://www.apfcatalogne.tk

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :