Le blog de Philippe Liria

Auteur, formateur, consultant et éditeur de français langue étrangère (FLE)

Archive for juillet 2014

Le futur du futur

Posted by Philippe Liria sur 20/07/2014

Territoires des langues

L’infographie de David McCandless est un document original pour aborder ce sujet, d’autant plus qu’il parle de thèmes qui nous concernent tous : les technologies, la finance, l’énergie, les catastrophes, la surveillance, la politique.

futurdufutur-doc

Comment l’utiliser en classe ?

Comme promis, après vous avoir montré de belles infographies dans l’article précédent, voici quelques explications concernant l’utilisation de celle intitulée « le futur du futur ».

Analyse et compréhension :

Dans un premier temps j’ai demandé aux étudiants d’explorer le document par groupe de 2 et de discuter entre eux des différentes prédictions. Ensuite ils ont identifié celles avec lesquelles ils étaient d’accord à l’aide de couleurs (vert= oui, rouge=non par exemple) ou en les entourant.

futur4         futur3

Le travail d’analyse a été largement facilité par la nature du document qui spatialise l’information, mais aussi par la reconnaissance visuelle des éléments (avec des couleurs ou des formes). Ensemble nous avons identifié…

View original post 609 mots de plus

Posted in En vrac | 1 Comment »

Au revoir, Professeur !

Posted by Philippe Liria sur 15/07/2014

louis_porcherCe matin, alors que j’étais dans le train qui me conduisait à Nantes pour une journée au BELC, c’est un bien triste email qui arrivait dans ma boite. Valérie Lemeunier m’annonçait le décès de Louis Porcher. Entré tard dans le monde du FLE, je ne le connaissais pas encore quand Valérie a commencé, il a 20 ans déjà, à me parler de ce merveilleux professeur. Je ne l’ai hélas jamais rencontré mais j’ai l’impression pourtant de l’avoir toujours connu tant ces ouvrages ont été et sont présents dans mon parcours FLE et plus généralement de la didactique des langues.
C’est certainement l’un des pères du Français langue étrangère tel qu’on l’entend aujourd’hui, qui considérait la discipline comme étant la « colonne vertébrale » de la diffusion de notre langue qu’il nous voulait surtout pas limiter à une vision franco-française de la Francophonie mais bien celle d’une langue d’ouverture, plurielle et diverse.
Il a largement contribué à diffuser l’idée que l’enseignement du FLE devait évoluer vers la mise en place de compétences communicatives mais aussi , et surtout peut-être, des savoir-faire socio-culturels car il a bien avant d’autres insisté sur l’importance que l’enseignement de la langue doive répondre aux nouveaux besoins de la société.
Dernièrement, j’aimais faire un tour sur son petit blog qu’il tenait sur le site de l’ASDIFLE où il s’amusait à nous parler de mots, le tout dernier en date, celui de juin 2014, portait sur le mot « thune(s) ».
Je ne vais pas recopier ici sa bibliographique, que vous pouvez retrouver aisément sur l’article de Wikipedia à son sujet.
Un grand nom du FLE nous a quittés mais je sais que pour un grand nombre d’entre nous, il restera présent dans nos cours ou dans nos ouvrages car c’est à lui que nous devons beaucoup de ce que nous y mettons. Au revoir, Professeur !

Posted in Actualité du français, FLE et didactique, Le monde des langues | Tagué: , , , , , , | Leave a Comment »

Le corps et la voix… Des outils indispensables et pourtant trop souvent oubliés !

Posted by Philippe Liria sur 14/07/2014

le_corps_et_la_voix_de_l'enseignant_2.inddVous n’avez jamais fait cours sans voix ? Complètement aphone ? Certainement, d’ailleurs environ un enseignant sur deux connaît au cours de sa carrière un problème de voix. Et puis, il y a ces mains ou ces bras qu’on ne sait pas toujours comment placer ou ces mouvements de va-et-vient face aux élèves. Souvent involontaires, car non contrôlés, ils peuvent finir par fatiguer et entrainer une perte d’attention de la classe. Souvent maltraitée, si on parle de la voix ou carrément ignoré, s’il s’agit du corps, les deux forment pourtant un tout indispensable pour un enseignement de qualité en classe de langue. Malgré ce constat, je dirais même cette vérité digne de La Palice, que savons-nous de notre corps et de notre voix dans la pratique enseignante ? Quant à la recherche, que nous dit-elle ? Hélas, pas grand-chose. Il semblerait en fait que ces outils de travail, car c’est ce qu’ils sont, « constituent un ‘angle mort’ des recherches en éducation et en didactique ».
C’est en partant de ce constat que Marion Tellier et Lucile Cadet ont décidé de réunir dans un ouvrage collectif une série d’articles inédits qui permettent de faire la lumière sur la place qu’occupent corps et voix dans l’enseignement. Publié aux Éditions Maison des Langues, Le corps et la voix de l’enseignant : théorie et pratique a donc pour objectif d’apporter un éclairage nouveau et complet sur la question. Tellier et Cadet le disent clairement dans leur avant-propos_le_corps_et_la_voix, le sujet reste marginal comme si, pour reprendre l’expression de Christine Tagliante, la « fée pédagogique » s’était « penchée sur le berceau du futur enseignant et lui avait transmis le don d’utiliser sa voix et ses gestes à bon escient ».
Le sujet est traité sous différents angles car, pour bien en parler, il faut à la fois prendre en compte des aspects cliniques mais aussi didactiques ou encore psychologiques.
La première partie porte sur la voix puis dans une deuxième partie, c’est le corps qui centre l’attention. Finalement, la troisième partie s’intéresse à la prise en compte de cette question dans la formation de l’enseignant. Chaque partie contient, outre les articles, des fiches pratiques utiles pour la formation ou pour la classe.
Comme le signalent les coordinatrices de cet ouvrage, bien que centré sur l’enseignement des langues étrangères, pas exclusivement le FLE ou le FLES, il est évident que les réflexions et les résultats « sont transférables à l’enseignement de diverses disciplines et à des publics variés. »
Des articles et des fiches mais aussi un glossaire et une bibliographie référencée qui font de cet ouvrage un livre indispensable, à mon avis, que ce soit pour le professeur expérimenté ou pour tous les étudiants qui se préparent à ce métier en espérant que ces outils que sont le corps et la voix ne constituent plus l’ « angle mort » dont nous parlent Marion Tellier et Lucile Cadet.

Pour en savoir plus :
Le corps et la voix de l’enseignant : théorie et pratique, sous la direction de Marion Tellier et Lucile Cadet, Editions Maison des Langues, Paris, 2014.

Posted in Actualité du français, FLE et didactique, Le monde des langues | Tagué: , , , , , , , , | Leave a Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :