Le blog de Philippe Liria

Auteur, formateur, consultant et éditeur de français langue étrangère (FLE)

Le corps et la voix… Des outils indispensables et pourtant trop souvent oubliés !

Posted by Philippe Liria sur 14/07/2014

le_corps_et_la_voix_de_l'enseignant_2.inddVous n’avez jamais fait cours sans voix ? Complètement aphone ? Certainement, d’ailleurs environ un enseignant sur deux connaît au cours de sa carrière un problème de voix. Et puis, il y a ces mains ou ces bras qu’on ne sait pas toujours comment placer ou ces mouvements de va-et-vient face aux élèves. Souvent involontaires, car non contrôlés, ils peuvent finir par fatiguer et entrainer une perte d’attention de la classe. Souvent maltraitée, si on parle de la voix ou carrément ignoré, s’il s’agit du corps, les deux forment pourtant un tout indispensable pour un enseignement de qualité en classe de langue. Malgré ce constat, je dirais même cette vérité digne de La Palice, que savons-nous de notre corps et de notre voix dans la pratique enseignante ? Quant à la recherche, que nous dit-elle ? Hélas, pas grand-chose. Il semblerait en fait que ces outils de travail, car c’est ce qu’ils sont, « constituent un ‘angle mort’ des recherches en éducation et en didactique ».
C’est en partant de ce constat que Marion Tellier et Lucile Cadet ont décidé de réunir dans un ouvrage collectif une série d’articles inédits qui permettent de faire la lumière sur la place qu’occupent corps et voix dans l’enseignement. Publié aux Éditions Maison des Langues, Le corps et la voix de l’enseignant : théorie et pratique a donc pour objectif d’apporter un éclairage nouveau et complet sur la question. Tellier et Cadet le disent clairement dans leur avant-propos_le_corps_et_la_voix, le sujet reste marginal comme si, pour reprendre l’expression de Christine Tagliante, la « fée pédagogique » s’était « penchée sur le berceau du futur enseignant et lui avait transmis le don d’utiliser sa voix et ses gestes à bon escient ».
Le sujet est traité sous différents angles car, pour bien en parler, il faut à la fois prendre en compte des aspects cliniques mais aussi didactiques ou encore psychologiques.
La première partie porte sur la voix puis dans une deuxième partie, c’est le corps qui centre l’attention. Finalement, la troisième partie s’intéresse à la prise en compte de cette question dans la formation de l’enseignant. Chaque partie contient, outre les articles, des fiches pratiques utiles pour la formation ou pour la classe.
Comme le signalent les coordinatrices de cet ouvrage, bien que centré sur l’enseignement des langues étrangères, pas exclusivement le FLE ou le FLES, il est évident que les réflexions et les résultats « sont transférables à l’enseignement de diverses disciplines et à des publics variés. »
Des articles et des fiches mais aussi un glossaire et une bibliographie référencée qui font de cet ouvrage un livre indispensable, à mon avis, que ce soit pour le professeur expérimenté ou pour tous les étudiants qui se préparent à ce métier en espérant que ces outils que sont le corps et la voix ne constituent plus l’ « angle mort » dont nous parlent Marion Tellier et Lucile Cadet.

Pour en savoir plus :
Le corps et la voix de l’enseignant : théorie et pratique, sous la direction de Marion Tellier et Lucile Cadet, Editions Maison des Langues, Paris, 2014.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :