Le blog de Philippe Liria

Auteur, formateur, consultant et éditeur de français langue étrangère (FLE)

Posts Tagged ‘Enseignes-tu (le FLE) ?’

La place de la tablette en FLE… Laurent Carlier en parle dans Les Arts du FLE (mise à jour : 15/11/14)

Posted by Philippe Liria sur 05/10/2014

lcarlierLaurent Carlier est certainement l’un des meilleurs experts de l’utilisation de la tablette en classe de FLE. J’avais eu l’occasion de faire référence aux formations qu’il anime dans un article sur la place des tablettes dans la classe d’aujourd’hui, une place croissante et qui donnera sans aucun doute plus de sens à la place du numérique que tous ces TNI qui ont certainement enrichi mais pas la classe ! En ce mois d’octobre, Les arts du FLE, le blog qu’anime Sébastien Durietz, proposent de parler avec Laurent Carlier de l’enseignement en FLE et de la place des tablettes en classe. Ecoutez le podcast.artworks-000092691105-egxmsg-t200x200 Et puis, dans le prolongement de cette interview, vous pouvez trouver sur le site de Franc-parler deux de ses articles sur la question. L’un sur l’utilité des tablettes, en tant qu’outil à la fois simple à utiliser et qui donne à ses utilisateurs, enseignants ou apprenants, un large éventail de possibilités pédagogiques pour la classe. L’autre s’interroge sur les applications « pertinentes » pour la classe. L’article contient aussi des conseils aussi bien techniques que pédagogiques sur l’utilisation plus général du numérique, notamment la gestion de la classe. Et comme le rappelle Laurent Carlier, la réussite d’une bonne intégration du numérique en classe ne passe pas que par le bon équipement mais aussi par la formation et l’accompagnement.

Publicités

Posted in Actualité du français, Techno-pédagogie | Tagué: , , , , , , , | Leave a Comment »

SEDIFRALE 2014… Et après ?

Posted by Philippe Liria sur 22/02/2014

Inauguration officielle - SEDIFRALE 2014

Inauguration officielle – SEDIFRALE 2014

De retour du Costa Rica où j’ai eu le plaisir et le privilège de participer à 16e édition des SEDIFRALE (EMDL y tenait un stand et nous avions aussi quelques ateliers), je me pose encore la même question sur l’après de ces congrès. Celui-ci était particulièrement riche en contenus, peut-être trop d’ailleurs car il était absolument impossible de profiter de tout. Il a permis de faire le tour de l’actualité du FLE et de s’interroger sur nos pratiques et leur évolution car ce congrès a été aussi celui de l’ère numérique. Certes nous en avions déjà parlé à rosario à l’occasion de la 15e édition mais cette fois-ci, nous sommes vraiment entrés dans le vif du sujet. On ne s’interroge plus vraiment sur l’outil, que l’on connaît mais plutôt sur ce qu’on veut faire avec.
Montage du stand EMDL - SEDIFRALE 2014

Montage du stand EMDL – SEDIFRALE 2014


Ces SEDIFRALE ont permis aussi de faire le point sur l’état des lieux du français en Amérique latine et dans les Caraïbes. On pourrait dire que le bilan est mitigé si d’une part on prend en compte toutes les expériences positives en faveur de la langue mais d’autre part une certaine impression de retrait de la France dans son engagement dans la région. Dommage et après on s’étonnera que le brésilien ou le mandarin gagnent du terrain dans les langues étudiées. Est-ce vraiment étonnant ? Alors qu’il faudrait vraiment soutenir l’enseignement du français – saviez-vous qu’au Costa Rica il y a quelque 300 000 élèves à étudier notre langue dans le secondaire ? -. Mais pour combien de temps ?
Reste que les SEDIFRALE 2014 d’Heredia auront été un agréable moment pour échanger sur nos pratiques du français à travers de nombreux ateliers tout en découvrant les richesses d’un merveilleux pays, le Costa Rica.
Costa Rica - Vue aérienne

Costa Rica – Vue aérienne


Pour faire le point sur cet évènement, je vous renvoie à l’interview que Céline Mézange d’Enseignes-tu (le FLE) ? a réalisé à Maud Le Chartier, experte FLE en poste à l’Institut français d’Amérique Centrale.
Pour ma part, je retiendrai de ce dernier séjour en Amérique centrale que le français a (quand même) un bel avenir, grâce au tourisme (et les projets autour d’une plus grande présence du français dans ce secteur) mais pas seulement (comme je l’ai vu lors du séminaire que j’ai animé à l’Universidad nacional autónoma de Honduras) car l’on se rend bien compte dans la région que le tout anglais ne peut pas être la seule réponse à la mondialisation. C’est pourquoi il est certainement dommage que ceux et celles qui se battent pour maintenir le plurilinguisme, notamment en luttant pour que le français reste langue d’enseignement, se heurtent trop souvent aux murs que dresse la propre administration française dans un souci de meilleure gestion de son budget (attendez par là « coupures budgétaires ») et parce que l’Amérique centrale est loin d’être sa priorité territoriale (l’Afrique serait l’avenir du français). Hélas !
Heureusement, et je préfère rester sur cette note, les SEDIFRALE ont été un moment de contacts et de rencontres qui espérons-le porteront leur fruit dans le cadre de la coopération entre universités et professionnels du FLE.
Atelier Philippe Liria - SEDIFRALE 2014

Atelier Philippe Liria – SEDIFRALE 2014

Posted in Actualité du français, Billet d'humeur | Tagué: , , , , , , , , , , , , | Leave a Comment »

Le TNI en classe de FLE… quel avenir à l’ère de la tablette ?

Posted by Philippe Liria sur 22/02/2014

Le TNI en classe

Le TNI en classe de FLE

Que le numérique soit désormais présent dans la plupart de nos classes, cela ne fait aucun doute. Et si ce n’est pas encore le cas, cela ne saurait tarder : nous ne pouvons continuer à concevoir la classe comme au XIXe siècle. Nous ne pouvons ignorer le phénomène qui devrait « révolutionner » la classe, même s’il exige que nous interrogions nos pratiques d’enseignement et nous intéressions aussi de plus près à l’apprentissage. Ce qui n’est pas simple, j’en conviens. Bien entendu, il ne suffit pas d’avoir un accès Internet ou un tableau numérique interactif (TNI) dans la classe pour dire que nous avons intégré le numérique en classe, et encore moins pour prétendre y faire la « révolution ». Car au-delà de l’outil, il faudra revoir notre dynamique de classe. Rien ne sert d’avoir la technologie si nous délaissons la pédagogie. Par contre, l’un et l’autre mis ensemble peuvent former un excellent duo au service d’une approche active de l’apprentissage, notamment des langues. Le TNI est certainement l’un de ces partenaires, même si on peut se poser des questions – déjà – sur son avenir alors que supports et activités se développent sur les tablettes ?
Tablettes et TNI peuvent-ils faire bon ménage ?

Tablettes et TNI peuvent-ils faire bon ménage ?

Cependant, je voudrais ici m’intéresser plus particulièrement aux TNI et leur aspect technologique puisque ce mois de février est particulièrement bien fourni sur les réseaux du FLE de l’Internet en analyse de ce support. À commencer par le dossier spécial « Allume ton tableau » (ADF Podcast nº11, janvier 2014, à partir de 10’40’’) que le site Arts du FLE qu’anime Sébastien Durietz a élaboré sur les TBI – même si je préfère personnellement parler de TNI, mais ce n’est qu’une nuance, quoique… -. Ce dossier proposé par Jean Condé d’InteractiFLE (site consacré à la formation et au partage de ressources TBI en classe de FLE) sur le Podcast des ArtsduFLE passe en revue différents aspects techniques au sujet des TNI pour ensuite aborder la question plus pédagogique de leur utilisation, ce qui n’est pas inintéressant du tout pour éviter que cet outil ne devienne le nouveau veau d’or de la classe de FLE. Des remarques très pertinentes de Jean Condé pour une utilisation intelligente du TNI.

Les dangers du TNI

Les dangers du TNI


On appréciera aussi l’échange critique entre Sébastien Durietz et Jean Condé sur les ressources disponibles pour TNI de façon à garantir une qualité des activités : peu de choses et finalement un constat d’échec de la mutualisation de la création des ressources pour TNI.
Pour compléter cette interview, je vous recommande vivement la lecture de deux articles de Laurent Carlier* sur les TNI (et les VPI) et publiés sur le site T’enseignes-tu (le FLE) ?. Ces articles devraient vous aider à mieux choisir le TNI et connaître les logiciels (partie 1) afin de permettre une bonne utilisation en classe (partie 2). Il rappelle, en outre, les questions à se poser avant toute installation, comme celle de la formation des enseignants.
Ce dossier et ces articles sont vraiment importants pour peut-être aider à dépoussiérer ces quantités de TNI qui sont présents dans les salles de classe mais restés sans usage. Ils sont là, à dormir parce qu’à un moment donné il y a eu des budgets pour en acheter en masse. Malheureusement, leur arrivée s’est faite sans forcément être accompagnée de la formation nécessaire pour les rendre utiles en classe. Et si vous n’en avez pas encore dans votre établissement, de bien vous informer avant de vous précipiter à en acheter pour vos salles de classe.
Le TNI n’est certainement pas un outil mort-né mais il faut bien avouer qu’il est largement infra utilisé (souvent employé comme simple vidéoprojecteur à peine amélioré) et certains pensent qu’il est même dépassé par l’arrivée en masse des tablettes numériques. N’exagérons pas, celles-ci se développent et on constate que de plus en plus d’écoles en sont dotées – comme j’ai pu le vérifier de plus en plus dans de nombreux établissements privés du secondaire en Amérique latine -, mais le TNI peut constituer un exellent outil pour la classe.

Toujours autour du matériel numérique et toujours sur le site Arts du FLE, cette fois en collaboration avec Agito, le blog de Fred, ne manquez pas le podcast nº12 qui propose un comparatif de l’offre numérique chez les éditeurs FLE et… aussi un entretien que j’ai eu avec Sébastien Durietz (à partir de 56’29 ») que je remercie pour m’avoir permis de présenter le contenu numérique FLE des Éditions Maison des langues (EMDL)

Credit : Azam

Credit : Azam

.

*J’en profite pour signaler que Laurent Carlier animera une formation sur l’usage des tablettes le 7 mars prochain (une des premières sur le sujet). Dans cette formation, il s’agira de faire le tour de cet outil, son intégration dans la classe, ses plus values pour le travail de l’enseignant et pour la mise en place d’une pédagogie collaborative et différenciée. De brèves apartés seront faites pour réfléchir aux aspects essentiels (technique et formation) avant tout déploiement en établissement.
Pour en savoir plus, lisez l’entretien de Laurent Carlier sur fle.fr du mois de septembre dernier.

Posted in Actualité du français, Techno-pédagogie | Tagué: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | 1 Comment »

 
%d blogueurs aiment cette page :